Quatre accords pour changer votre monde…

Les Quatre accords toltèques, vous en avez peut être entendu parler, c’est aujourd’hui un best-seller …et j’avais envie de vous partager ce livre très inspirant….

Un ouvrage quelque peu atypique…

Déjà l’auteur est un personnage hors du commun, 

Il est né au Mexique, d’une mère guérisseuse.

Il choisit de faire des études de médecine et devient chirurgien.

Et puis dans les années 70, je n’ai pas trouvé la date exacte… 😉 il a fait une NDE (Expérience de mort imminente en français) et a changé radicalement de vie.

Il renoue avec la sagesse traditionnelle des chamans mexicains, gardiens des connaissances de Quetzalcóatl (le serpent à plumes…)

Et c’est cette double culture qui lui permet de nous partager à nous, les occidentaux du XX ème siècle, oui, son livre est paru en 1997, les 4 accords toltèques, 4 accords à passer avec soi même pour vivre une vie libre et harmonieuse.

Ils sont très simples à écrire et à mémoriser, les incarner, c’est une autre histoire ! C’est l’affaire d’une vie !

Ces accords sont des accords que vous passez avec vous même pour remplacer les accords que vous avez passés avec les autres, avec vos parents, vos professeurs, votre « communauté », votre entourage, vos collègues afin de ne pas être exclu, par peur d’être rejeté…

Selon Don Miguel RUIZ, nous avons l’habitude de nous juger, et de fonctionner en mode binaire en opposant le bien au mal, la punition à la récompense.

Ce qui nous mène à vivre un véritable enfer.

Nous nous punissons, nous nous rejetons, puisque nous ne sommes jamais assez « bien », assez parfait (Bon là, il y va un peu fort, parfois, je me trouve géniale, pas vous ????)

Cependant, de fait, nous ressentons plus souvent et plus violemment les émotions négatives, soit du bourreau qui nous traite d’incapable, soit de la victime qui ne se sent pas capable, pétrifiée de peur…

Alors, comment sortir de cet enfer ?

Bien souvent, voir tout le temps, nous portons un masque qui nous permet de survivre avec les autres, mais qui nous empêche d’être vraiment nous-même…Nous passons des accords avec nous-même.

Pourtant ces accords ne nous rendent pas durablement heureux, nous laissent dans l’insécurité…

Et les 4 accords toltèques (il y en a un cinquième maintenant…) permettent de se libérer de nos masques et d’être libre et heureux…YES !

Je vous propose de découvrir le premier, les autres la semaine prochaine…;)

Le premier:Que ta parole soit toujours impeccable

Parce qu’une parole peut anéantir, ou peut stimuler.

Une parole insultante fera naitre chez l’autre une colère contre celui qui l’a prononcée, et cette parole insultante ou désagréable reviendra sous la forme d’une vengeance un jour ou l’autre ou peut être tout de suite d’ailleurs !!!

Imaginez-vous dire à un de vos collègues que ce qu’il a fait est complètement nul, il va sûrement vous en vouloir !!! (Et pourtant, c’est vraiment à refaire…)

Votre parole a intérêt d’être impeccable ! ! Comment ? Ah ça, dans un prochain article…Allez, déjà un indice, en restant factuel, sans jugement…

Je me souviens à l’école, quand quelqu’un nous disait quelque chose du genre « Gros boudin», on lui répondait “c’est celui qui le dit qui l’est…” Et au moins, c’était retour à l’envoyeur, et souvent on disait ça en se bouchant les oreilles…

C’est ce que Don Miguel Ruiz appelle l’effet miroir, moi j’appelle ça l’effet boomerang…Je suis négatif, tu es négatif ,nous sommes négatifs…bref…vous avez compris….nous baignons dans le négatif!!!

L’effet boomerang peut aussi être positif….

Les mots agréables (et sincères…)que nous prononçons vont avoir un effet positif sur le destinataire, qui sera encore plus motivé à votre égard…Je suis positif, tu es positif, nous sommes positifs…;)

Votre parole doit être impeccable pour que l’autre en profite, mais aussi pour que vous profitiez de son effet boomerang, pour que vous sortiez de ce cercle infernal du bourreau et de la victime, de la punition et de la récompense, du bien et du mal…Et que nous puissions lâcher notre masque puisque notre parole est juste, elle ne juge pas, ne critique pas, ne blâme pas…

Pour prendre la métaphore du jardinier, ce que vous dites, vos paroles vont tomber sur un terreau, toujours fertile, la graine de colère, d’agacement, poussera, et l’humanité tout entière finira par étouffer sous la colère…

Alors que des graines de justice, d’écoute, de bienveillance…Vous avez devinez…il ne s’agit pas d’une comédie, ni d’une manipulation…

Ca tombe bien c’est le printemps, c’est le temps des semis…

Alors, semons nos graines de bonnes paroles…et nous récolterons….la joie, l’enthousiasme de nos proches….Qu’en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *