Il n’y a point de génie sans un brin de folie

Il n’y a point de génie sans un grain de folie…

 

Le génie,

En a-t-on vraiment besoin quand on mène une vie ordinaire, et qu’on est pas un fou-volant?

Ah, ah, je suis quasi-sûre que de vous avoir posé la question de cette manière, une part de votre égo s’est rebellé, comment ça une vie ordinaire, mais ma vie est extra ordinaire!!!

C’est ce que me dit le mien!

En plus, je n’ai que cette vie-ci, et si parfois je me sens découragée, lasse et prête à jeter l’éponge, et oui, ça m’arrive aussi….Heureusement, il y a une part d’amour propre pour me rappeler que ma vie est mon oeuvre, que j’ai bien envie d’y mettre du génie.

Même dans la préparation des coquillettes -jambon de ce soir….

Un grain de folie…

Un grain de folie dans le regard que je porte sur les choses ordinaires de ma vie, mes routines.

Un regard décalé sur le quotidien, la maison, le paysage que je vois chaque matin pour aller bosser…

Un grain de folie pour sortir des conventions, du carcan dans le quel mon mental, mes habitudes, les règles de la famille, de la société m’enferment parfois…

Un grain de folie pour rire et piquer un fou rire chaque jour.

Un fou rire contagieux qui va mettre de la gaité dans toute la maison…

Et qui sait, aussi un grain de folie pour faire de grandes choses, pour changer le monde…

Je crois que pour ce qui est de changer le monde, je vais laisser cette mission aux jeunes!!!

Pour ma part,un de mes  grains de folie a sûrement été de lâcher mon statut de fonctionnaire pour la précarité de mon nouveau statut d’indépendante …

Certains jours, je me dis que j’ai été complètement folle.

Et puis d’autre , je me dis que ce grain de folie me donne du génie…Si, si, je vous assure!!

Et vous, il est où votre grain de folie???Et donc votre génie?

Un commentaire sur “Il n’y a point de génie sans un brin de folie

  1. HENNERON Marie-Hélène says:

    Oh Isabelle !!!, mais ne vous posez surtout pas la question, vous n’êtes pas folle, oh que non alors, vous donnez tellement d’énergie positive à tous ceux et celles qui ont eu l’envie un jour de pousser votre porte. C’est d’ailleurs pour cela que je suis revenue.
    Alors, pour ma part, je vous dis un grand merci au génie que vous êtes, et quel courage d’avoir oser, Bravo à vous et tant pis pour l’éducation nationale…
    A mon âge (presque 56 ans), je pense qu’on peut se permettre de prendre un certain recul sur sa vie de couple, familiale, professionnelle…
    Je vais vous relater l’un de mes petits grains de folie :
    A l’âge de 40 ans “ni trop jeune, ni trop vieille”, j’en avais 1 peu marre de la routine de mon travail et j’avais besoin de “changer d’air, de voir autre chose” et j’ai démissionné de mon emploi, pour aller travailler dans une très grande entreprise à quelques kms de la maison, “j’en rêvais” et comble du comble, je n’ai jamais été aussi malheureuse au boulot.
    Alors, après m’être épuisée et avoir surtout épuisé ma famille durant 12 mois avec ce maudit travail, j’ai pris la décision, avec l’aide de mon conjoint et tous les risques que cela comporte, d’aller bosser à 33 kms de chez moi, et là, même si la route me peser un peu, surtout au début, j’étais enfin soulagée et heureuse de me rendre au bureau chaque matin, et je n’ai jamais regretté cette décision, j’ai tellement appris de ces changements …..
    A ce moment là, j’ai eu énormément de critique de ma belle famille, c’était de la folie d’avoir quitté un boulot à 2 pas de chez moi, pour aller bosser à 33 kms, mais qui d’autre que moi se sentais bien “dans sa tête” et j’ai eu tellement raison. C’était mon grain de folie de l’époque, et il y en a eu tellement d’autres.
    Parfois, “IL FAUT INNOVER”.
    Réellement, à un moment donné, je pense que tout le monde a besoin de changement dans sa vie, il faut juste OSER, sans trop se poser de question, ni de “si” ni de “oui mais”.
    C’est tellement important d’aller jusqu’au bout de ses idées, même s’il faut passer par quelques échecs, pour surtout ne pas avoir de regret.
    Bonne soirée à toutes et à samedi.
    Marie-Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *