Si vous ne pouvez pas être compatissant envers vous même, vous ne pourrez pas l’être avec les autres

Si vous ne pouvez pas être compatissant envers vous même, vous ne pourrez pas l’être avec les autres,

J’adore Thich Nath Hanh, pour plusieurs raisons,

La première, c’est que je suis allée le voir,  dans son centre, le village des pruniers et que je l’ai vu en vrai, et que j’ai vu combien il incarne ce qu’il dit, comme il est vraiment d’une sagesse incroyable.

Que ce séjour dans son centre,pami les moines boudhistes, reste un souvenir fort de ma vie…

C’est un homme qui dégage la compassion,

il est toujours souriant, et quand je sens que je perd pied, que la tristesse m’envahit, je repense à lui, je vois son sourire et son humilité et tout de suite je me sens mieux, comme réconciliée avec la vie.

La deuxième, c’est qu’il vous parle de la pleine conscience, sa philosophie de vie, de façon très simple et accessible…

Il est vraiment formidable…

J’adore aussi cette citation de lui…

La compassion est une notion très bouddhiste, je préfère personnellement le mot empathie, mot que je comprends mieux et qui me parle plus…

L’idée reste la même, être emphatique, c’est être dans l’accueil,sans jugement, capable d’écouter, sans évaluer,ni comparer…

Et si vous observez bien, ce n’est pas facile, voire même, c’est très difficile …

Combien de fois j’entends dans mon cabinet des personnes me dire “je suis resté comme un couillon, à ne pas savoir quoi dire…”

“C’est nul, mais c’est plus fort que moi…”

“Je n’y arriverai jamais…”

Pourtant, je crois que le point commun de toutes les personnes que j’accompagne, c’est vraiment l’envie d’aller bien ,et surtout de faire du bien , à elles même, ou à leur entourage…

Etre un leader bienveillant, un leader compatissant, un parent respectueux, aimant , un partenaire de vie attentionné, être capable d’accueillir sans juger, ce n’est pas toujours facile,

C’est pourquoi il faut de l’entrainement.Et quoi de mieux que l’auto empathie, quoi de mieux que de s’entrainer sur soi?

Comment faire?

C’est très simple, régulièrement dans la journée, demandez vous :

Comment  je me sens?

Qu’est ce ce que je ressens , ici et maintenant?

Avec bienveillance, sans jugement ni évaluation, juste monter à la conscience ce qui se passe au niveau émotionnel.

Et ensuite, qu’est ce que je peux faire pour me sentir juste un peu mieux,?

Boire un verre d’eau, m’octroyer une pause, passer ce coup de fil désagréable que je reporte depuis plusieurs jour?

C’est une manière concrète d’être  à l’écoute de ses besoins.

Il vous sera alors plus facile d’être à ‘écoute de ceux des autres, et de pouvoir les aider, tout en restant dans le respect des vôtres…

Très belle journée à vous, à l’écoute de vos besoins….;)

 

2 Commentaires sur “Si vous ne pouvez pas être compatissant envers vous même, vous ne pourrez pas l’être avec les autres

  1. maite says:

    Merci Isabelle pour ce partage : je découvre un homme que je ne connaissait pas et qui donne envie d’en apprendre plus sur la pleine conscience 🙂 Très belle semaine à vous.

  2. Isabelle Persoon says:

    Merci Maïté, très très belle semaine à vous aussi!
    PS les livres de Thich Nath Hanh sont en édition poche, donc très accessibles, et son centre est le village des pruniers…:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *