La procrastination, pourquoi parfois est-il si difficile d’agir?Comment s’en sortir?

Comment je suis devenue incollable sur la longueur des robes de Brigitte Macron ….

Et bien, j’ai un dossier de formatrice, avec numéro de déclaration d’activité et tout ce que qui va avec comme démarches administratives à faire…

Bon ,si vous me suivez toujours, c’est que vous êtes drôlement motivé!!!

Quel lien y-a-t-il entre les robes de Brigitte et mon dossier de formatrice ?

LA PROCRASTINATION…..

Et oui, bizarrement, depuis que je me suis décidée à monter mon dossier pour obtenir mon numéro d’activité, tâche qui il faut bien le dire, m’ennuie…mon mental me donne soudainement envie d’avoir un avis sur la longueur des robes de la première dame….

Bientôt je vais adorer faire la vaisselle…

Je ne sais pas vous, mais la procrastination et moi, on est comme un vieux couple!!! Des fois je l’aime, des fois, (souvent) elle m’agace et je la quitte…

Déjà depuis toute petite, quand Internet et Closer en ligne n’existaient pas, la maîtresse me disait que j’avais la tête dans les nuages, ou qu’il me faudrait un petit moteur pour me mettre à mes exercices…

Mais pourquoi donc cette manie de remettre à demain ce qui peut être fait aujourd’hui?
Comprendre la cause, c’est déjà commencer à changer…

Selon les psychologues, il y a plusieurs raisons, je vous en livre 6 en vrac, sans hiérarchiser…Si vous regardez avec franchise et authenticité votre fonctionnement, vous allez sûrement en reconnaître certaines:

  • J’aime pas, pas envie et je préfère une activité qui me procure un plaisir immédiat, ou qui ne me demande pas d’effort….
  • La tâche est tellement immense que je préfère ne pas commencer…
  • Je ne sais pas comment m’y prendre…
  • Je suis plutôt du genre perfectionniste, et une tâche n’est jamais suffisamment aboutie ,donc je ne suis jamais prête à me mettre au travail ,tant qu’elle reste dans un coin de ma tête ,tout est possible…pas d’échec possible
  • J’ai pas assez confiance en ma capacité à réussir cette tâche, elle reste donc à l’état de projet le plus longtemps possible…Si je m’y mets la veille en catastrophe, j’ai le droit de rater, comme ces jeunes qui passent leur bac, et qui vous disent «Si j’avais voulu, je l’aurais eu , mais j’ai pas travaillé, » histoire de prévenir en cas d’échec, c’est pas qu’ils n’étaient pas capables….
  • C’est génétique…alors là, imparable….c’est pas de ma faute…

Bref, il y a derrière la procrastination bien autre chose que de la fainéantise, il y a surtout du stress et de l’anxiété!

Mais comment s’en sortir?

Voici 8 pistes différentes qui m’aident,choisissez celle qui vous parle, et…passez à l’action!

  1. En faire un défi:Prendre le temps de voir l’enjeu, et de déceler les causes sous jacentes et si derrière votre tendance à reporter une tache se cache la peur d’échouer, voilà un formidable défi, une formidable opportunité!
  2. Décomposer:Décomposer la tâche en plus petites plus abordables et donc moins stressantes.
  3. Récompensez-vous:C’est très important de se prévoir une récompense à la fin de chacune des mini taches. Par exemple, après avoir rédigé cet article, c’est l’heure de l’apéro….je ferme l’ordi, et je rejoins les amis…ça motive!
  4. Gérer:Revoir sa gestion du temps et programmer ses tâches en tenant compte du fait qu’on en prévoit toujours trop.Vous pouvez en général multiplier par deux le temps que vous aviez prévu initialement…Parce que savoir qu’on y arrivera pas, que de toute façon on sera frustré, ça décourage…
  5. Surprenez votre mental:J’adore la méthode Pomodoro, je bloque mon chrono sur 30 minutes, et je fonce, super concentrée, et toutes les 30 minutes, je lève le nez…Ca permet de ne pas se mettre trop de pression, on vise 30 min….Mais comme le mental n’aime pas laisser les choses en suspend, il n’aura plus qu’une envie, s’y remettre!!
  6. Rester le nez dans le guidon…parfois, il vaut mieux se concentrer sur une tache, et ne pas toujours se poser 1000 questions, du genre: Ah, j’aurai pas du m’y prendre comme ça. Ah, je ferai mieux de faire ça d’abord… Ah ,pourquoi j’ai dit oui…. C’est trop tard…Restons centré
  7. Positiver! D’après une étude américaine, 30% des américains disent procrastiner, vous n’êtes pas seul, ça arrive à tous…..Et puis, procrastiner, c’est aussi laisser mûrir, prendre le temps de la réflexion, et ensuite travailler dans l’urgence ce qui nous rend plus productif…
  8. Lâcher prise: si vous persistez dans cette fâcheuse habitude, c’est qu’il est temps de prendre votre côté anxieux au sérieux et de cultiver le lâcher prise!!!

Maintenant que vous avez lu cet article, ne procrastinez plus, partager le …..tout de suite, et félicitez vous!!! Vous êtes sur la bonne voie….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *