Rien n’est permanent sauf le changement….

Rien n’est permanent sauf le changement….

Le changement, permanent!

Comme notre mental et notre inconscient souffrent lorsqu’ils entendent ça!

Le mental s’accroche à ce qu’il connaît bien, à ce qu’il possède, ses enfants, sa maison, sa voiture, son travail….quand il se met à philosopher et à réfléchir, il s’accroche à sa santé, il prend le temps de savourer ce qu’il a …en croisant les doigts pour que ça dure….

L’inconscient a horreur de l’inconnu, il parait que c’est depuis le traumatisme de la naissance….

Dès que le changement se profile, l’amygdale, cette glande du cerveau qui s’active en cas de danger, nous stresse et envoie une dose de cortisol….

Non , vraiment, il y a une bonne partie de nous même qui n’aime pas le changement, même, qui préfère souffrir que changer!

Et pourtant, le changement est permanent, la nature est ainsi faite.

Nos cellules changent ,certaines tous les 21 jours, les saisons changent, nous vieillissons, et à la cinquantaine, le changement devient visible!! Oh, l’ado qui prend 15 cm en un été, c’est visible aussi….;)

Notre mental et notre inconscient n’ y changeront rien…

Autant l’accepter, autant même s’en réjouir!

Autant l’anticiper, voire l’apprivoiser dans notre quotidien….

Les réseaux sociaux nous éloignent dit-on, jamais autant de gens n’ont souffert de la solitude….mais jamais nous avons eu un accès aussi rapide à l’information, jamais le savoir n’a été autant démocratisé…

Plutôt que de rester dans son coin à bouder, autant s’adapter….au changement.

Dans le monde de l’entreprise, cela s’appelle l’agilité…

C’est sûr que lorsque Castorama délocalise ses services en Inde, cela fait mal pour celui qui perd son job….

C’est franchement dramatique, mais c’est ainsi….aussi, mieux vaut rebondir bien vite..

Oh! Continuer  à dire que c’est injuste, que c’est nul, que c’est honteux, que c’est un scandale…..Mais surtout agir, agir,résister,pourquoi pas, pas,mais s’adapter, même dans la lutte….Parce qu’il n’est juste pas possible de revenir en arrière…Et quand même, parfois, rebondir est aussi, le temps du deuil passé, trouver de belles opportunités , humaines ou financières….

 Parfois nous aspirons aussi au changement, lorsqu’il s’agit de sortir d’une situation pénible….

Eh, le changement, c’est aussi le positif,c’est sortir d’une impasse, c’est s’ouvrir à un futur ou le champ des possibles s’élargit…

Dans tous les cas, le changement est permanent, alors….acceptons , et dansons avec lui!!

Mon article n’est que le fruit de ma réflexion,quelle est la vôtre? Je suis curieuse de lire ce que cette citation vous inspire!

J’ai hâte de vous lire!!

 

 

6 Commentaires sur “Rien n’est permanent sauf le changement….

  1. Le Florence says:

    Oui le changement a du bon On repart parfois à zéro cela permet de s’investore de se tourner vers d’autrès horizons vers d’autres personnes

      • Henneron Marie-Hélène says:

        Bonsoir Isabelle. En parlant de changement, pour ma part. À 53 ans j’ai été licencié après 14 ans de service (fermeture de l’entreprise : 50 personnes dehors). “C’est très dur à vivre, d’autant qu’on formait 1 petite famille”. Malgré mon âge, je me suis donné 1 défit, j’ai recherché de suite (je n’étais pas très intéressée par d’autres formations) et j’ai retrouvé 1 poste même pas 1 mois après. Je fais aujourd’hui 43 kms pour me rendre au travail, soit 10 kms de + qu’avant. Quand je me suis rendu au pôle emploi, j’ai fondu en larmes devant ma conseillère. Elle m’a encouragé en me disant qu’il fallait que je prenne cela comme 1 chance. Sur le coup je n’ai pas très bien compris. Mais aujourd’hui, ça fait bientôt 2 ans, je suis toujours en poste et cela se passe bien. Elle avait raison… Je ne vous cache pas quand même que l’intégration avec une équipe de très jeune n’a pas été facile. J’ai mis + de 6 mois pour me sentir à l’aise (retrouver ses repères avec l’environnement, ses collègues, l’organisation de travail différente d’une entreprise à l’autre, etc…)
        C’est 1 changement que je n’aurais jamais envisagé si je n’avais pas été licenciée. Mais la vie est ainsi faite. La routine n’existe pas à long terme et cela est vrai pour chaque individu. Tout le monde a ses épreuves (maladie, décès d’un proche, etc…), mais aussi ses chances qu’il faut souvent prooquer (la preuve).
        Avec le recul, je m’aperçois que quand je suis “bousculée” ainsi, j’arrive généralement à me relever, mais ça m’epuise et du coup je me rend compte qu’au bout d’1 moment, je deviens + ou – difficile à vivre avec mon entourage, d’où ma participation à l’atelier… pour retrouver certains réflexes que vous m’aviez appris en 2015 et que mon cerveau a du probablement oublié. Excusez-moi, je trouve que j’ai été 1 peu trop bavarde et je vous souhaite 1 excellente soirée. Marie-Hélène

        • Isabelle Persoon says:

          Wouah!
          Merci Marie Hélène de partager cette expérience, c’est difficile de se retrouver dans la tourmente, dans la tempête, on ne voit pas grand chose, et le bonheur, le bien être paraissent parfois une chimère, heureusement le temps calme revient, et j’ai juste une question…Bien sûr, plus de trajet, bien sûr, des efforts pour s’adapter…et au fond de vous, pour votre croissance personnelle, qu’est ce que ce “chamboulement” vous a apporté, vous a appris sur vous même??
          J’espère que vous avez conscience que vous êtes bien plus forte que vous ne le croyiez….;)

          • Henneron Marie-Hélène says:

            Bonjour Isabelle, Merci pour ces echanges qui me font du bien. Aujourd’hui, je me dit que j’ai gagné en assurance,en confiance en moi, et je suis tellement heureuse de cette victoire. Sans acune pretention, parfois, on ne se rend pas toujours compte de ses valeurs, et finalement, 1 telle experience vous apporte tellement. De toute manière, dans ces circonstances, et dans tant d’autres que nous impose la vie, on a pas d’autres choix que de se relever. Je vous souhaite 1 excellente journée. Marie-Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *