Quatre accords pour changer vos relations #3

VOICI LE TROISIEME ACCORD TOLTEQUE :NE FAITES PAS DE SUPPOSITION

Le premier accord, c’est ici

Le deuxième est

Ben, oui, bien sûr, vous ne faites jamais de supposition , vous avez tout simplement toujours raison…

Tiens la dernière fois que vous avez croisé votre chef, et qu’il vous a dit avec une mine renfrognée et contrariée, « tu peux passer dans mon bureau, j’ai un truc à te dire », vous n’avez pas du tout commencé à vous demander ce qu’il voulait, 

Avec la tête qu’il fait, c’est sûr, vous alliez passer un sale moment… ce n’était pas une supposition…

Et finalement, c’était plutôt une bonne nouvelle, il vous a même félicité !

Vous connaissez l’histoire du voisin qui a besoin d’un marteau ?  

C’est Paul Watzlawick qui la raconte dans son livre “Faites vous-même votre malheur” 

Un homme veut accrocher un tableau.

Il possède un clou mais pas de marteau.

Le voisin en a un, que notre homme décide d’emprunter.

Mais voilà qu’un doute le saisit.

Et si le voisin s’avisait de me le refuser ?

Hier, c’est tout juste s’il a répondu d’un vague signe de tête quand je l’ai salué.

Peut-être était-il pressé ?

Mais peut-être a-t-il fait semblant d’être pressé parce qu’il ne m’aime pas !

Et pourquoi ne m’aimerait-il pas ?

J’ai toujours été fort civil avec lui, il doit s’imaginer des choses …

Si quelqu’un désirait emprunter un de mes outils à moi, je le prêterais volontiers.

Pourquoi refuse-t-il de me prêter son marteau, hein ?

Comment peut-on refuser un petit service de cette nature ?

Ce sont les gens comme lui qui empoisonnent la vie de tout un chacun !

Il s’imagine sans doute que j’ai besoin de lui.

Tout ça parce que Môssieu possède un marteau !

Je m’en vais lui dire ma façon de penser, moi !

Et voici notre homme qui se précipite chez le voisin, sonne à la porte et, sans laisser le temps de dire un mot au malheureux qui lui ouvre la porte, s’écrie, furibond :

” Et gardez-le votre sale marteau, espèce de malotrus ! “.

Notre mental est très fort pour faire des histoires, pour se faire des films, et surtout y croire dur comme fer !!!

Ce n’est pas si simple, de ne pas faire de supposition,

Comment faire ?

Cela demande d’oser poser des questions, et donc d’entendre une réponse qui pourrait ne pas nous satisfaire…

Cela demande d’oser demander, et ne pas supposer que l’autre comprend ce que nous attendons secrètement…

Vous savez, cette petite phrase que nous entendons si souvent « quand même, s’il m’aimait vraiment, il ne me dirait pas ce genre de chose », 

« s’il voyait vraiment ce que je fais, il penserait à moi pour cette mission… »

Il est nécessaire aussi de prendre le temps d’observer, d’en rester aux faits et de les dissocier de l’interprétation

Et de prendre le temps d’observer la tempête émotionnelle qui est en nous avant de réagir…Amener à la conscience nos suppositions devenues automatiques et agir en pleine conscience…

Facile, non ?

Du courage, vous n’en manquez pas, je le sais  😉

Si cet article vous inspire, laissez un commentaire, ou encore mieux, partagez le!

Avec toute ma gratitude….

Un commentaire sur “Quatre accords pour changer vos relations #3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *